Pour informations : 1 866 534-1997

Historique

Le Bioparc est un organisme sans but lucratif qui a ouvert ses portes au public en juin 1998 à la suite d'efforts soutenus du milieu.

En 1999, dans le cadre des Grands Prix du tourisme régionaux, le Bioparc a remporté le prix régional du développement et de l'innovation touristique ainsi que le prix spécial du jury, ce qui a confirmé la grande qualité et l'originalité de cet attrait touristique majeur.

En 2002, pour la qualité de son site Internet, le Bioparc a remporté un prix Coup d'Éclat de Festivals et Événements Québec et de la Société des Attractions touristiques du Québec.

En 2009, lors du gala Reconnaissance de la Chambre de commerce de la MRC de Bonaventure, le Bioparc s'est démarqué en remportant le prix Organisme à but non lucratif pour ses performances en tant qu'attrait touristique majeur.

L'année 2009 marque aussi un tournant pour le Bioparc, puisque plus de quatre millions de dollars sont investis dans ses infrastructures afin de développer et de bonifier son offre, contribuant du même coup au rehaussement de l'offre touristique en région. Notons parmi ces développements, le tout nouveau complexe d'hébergement et de nouveaux habitats d'animaux dans le parc.

bioparcFB-0650Photo : Jérôme Landry

 

En 2010, le Bioparc s'est vu attribuer par les Grands Prix du tourisme gaspésien, non pas un, mais deux prix, soit Attraction touristique : moins de 100 000 visiteurs et Hébergement : résidences de tourisme. Cette reconnaissance amenant à une nomination sur le plan national, le Bioparc s’est vu décerner le prix Argent dans la catégorie Hébergement : résidences de tourisme lors du 25e gala des Grands Prix du tourisme québécois.

En 2010 également, le tout nouvel insectarium, parrainé par le célèbre entomologiste, monsieur Georges Brossard, a été inauguré.

En 2011, pour le bonheur des petits et des grands, une petite ferme a également permis de bonifier l'offre du Bioparc!

Le Bioparc travaille actuellement à la deuxième phase de son plan de développement. D’ici 2017, des investissements de 5,6 millions de dollars permettront de compléter la stratégie de développement du parc animalier.