Pour informations : 1 866 534-1997

Historique

Une partie du site actuel du Bioparc était autrefois l’emplacement du Zoo de Bonaventure. Ouvert en 1969 par Raymond Bourque, le Jardin zoologique abritait environ 80 animaux. En 1972, la ville de Bonaventure devient propriétaire de la ménagerie de monsieur Bourque. Le zoo fermera définitivement ses portes en 1990 en raison de ses installations vieillissantes qui ne répondaient plus aux normes de l’époque en matière d’éducation et de conservation.

Le Bioparc, tel qu’on le connaît aujourd’hui, est constitué en organisme à but non lucratif et est en activité depuis 1998, et ce, grâce aux efforts soutenus de la communauté locale et régionale.

En 2005, après 6 années d’opérations, les gestionnaires du Bioparc, amorcent l’élaboration d’un plan de développement stratégique pour le parc animalier. Ce travail mènera à 2 grandes étapes de transformation dans les années qui suivront.

De 2009 à 2011, celui-ci se voit ajouter de nouveaux habitats animaliers comme celui du loup gris et la volière des oiseaux marins et côtiers. On construit 9 résidences de tourisme en bord de mer, on ajoute aux installations existantes une petite ferme, un insectarium parrainé par Georges Brossard, et on agrandit les bureaux administratifs.

Un peu plus tard, de 2015 à 2017, la 2e phase du plan de développement permet d’accueillir de nouveaux résidents, le castor d’Amérique et le lynx roux.  Un nouveau parcours de jeux, une nouvelle signalisation interne, de nouveaux panneaux d’interprétation et plusieurs autres améliorations agrémentent le parcours.

 

bioparcFB-0650Photo : Jérôme Landry

 

Le Bioparc à 20 ans!

Dans le même élan, le pavillon des amphibiens et reptiles du Québec est construit. On agrandit l’insectarium et actualise son exposition permanente. On ajoute un grand hall d’accueil intérieur, la boutique de souvenirs est agrandie et le restaurant est rénové.

De plus, le Bioparc ajoute une corde à son arc en offrant des excursions nautiques, à bord de son bateau ponton de 12 passagers, dans la réserve aquatique de l’Estuaire-de-la-rivière-Bonaventure.

Finalement, on procède à la refonte complète du bassin des phoques communs. Le nouveau concept permet désormais aux visiteurs de profiter d’une vue imprenable sous le bassin à partir d’un grand corridor vitré.

2018, marque les 20 ans du Bioparc, qui a bien évolué depuis ses débuts. Gageons que bien d’autres projets viendront bonifier son offre dans les prochaines années!