Le blogue du Bioparc

Retourner au blogue

Les mantes religieuses

En plein cœur du mois de juillet, la mante religieuse est très active au Québec. Elle passe la majeure partie de son temps à se nourrir, pour grandir et accumuler assez d’énergie pour pouvoir se reproduire. Mais qu’en est-il de son alimentation? La mante religieuse est carnivore et, plus spécifiquement, insectivore. En d’autres mots, elle s’alimente principalement d’insectes, mais elle peut également se nourrir de petits oisillons ou de petites grenouilles.

Pour attraper ses proies, la mante religieuse reste immobile jusqu’à ce qu’un insecte passe près d’elle. Elle chasse à l’affût! Ses pattes sont relevées, prêtes à saisir une proie. Sa couleur verte ou brune l’aide à passer inaperçu, aux yeux de ses proies, dans la végétation. Dès qu’un insecte passe à proximité, elle élonge ses pattes très rapidement et le saisit fermement. Une fois sa proie capturée, elle commence son repas, tout en ne se souciant pas des mouvements de cette dernière. La mante est si rapide et précise qu’elle peut attraper une mouche en vol.

Il n’y a qu’une seule génération de mante religieuse par année au Québec, puisque la saison clémente est relativement courte. Les adultes meurent avec l’arrivée de la saison froide, après s’être reproduits. Ce sont les œufs, nommés « oothèque », qui survivent à l’hiver, protégés par une membrane protectrice. C’est seulement au printemps que les larves en sortiront et subiront plusieurs métamorphoses pour atteindre l’âge adulte.

 

Auteure : Cindy Gagné
Source : Ville de Montréal : www2.ville.montreal.qc.ca/insectarium/toile/
Photo : Wikimedia Commons