Le blogue du Bioparc

Retourner au blogue

Qui donc nous chante sa sérénade?

Dans le règne animal, plusieurs animaux communiquent à l’aide de différents sons : les loups hurlent, les oiseaux chantent et les insectes jouent de la musique.

Pendant l’été, nous pouvons entendre, jour et nuit, le grésillement des sauterelles, des criquets et des grillons. Mais comment faire pour différencier ces trois insectes qui agrémentent nos sorties en plein air? Avant de les différencier, il faut savoir qu’ils font tous partie de l’ordre des Orthoptères, qui signifie ailes droites, en latin. De plus, ils possèdent tous des pattes arrière très musclées, leur permettant de faire des bonds impressionnants.

La couleur de ces insectes ne permet pas de les différencier, puisqu’il y a une grande variabilité dans les couleurs des trois familles. Les sauterelles sont souvent dans les teintes de vert, mais peuvent aussi être brunes. Les criquets ont des couleurs très variables, du vert foncé au brun en passant par le jaune. Les grillons ne sont jamais verts, mais sont plutôt dans les teintes de beige, brun ou noir.

La première caractéristique qui permet de les différencier est la longueur des antennes. Les sauterelles et les grillons ont des antennes longues et fines, généralement plus longues que leur corps. Les criquets ont, pour leur part, des antennes courtes et épaisses. Les antennes vont permettre aux insectes de tout percevoir dans leur environnement. Elles servent pour l’odorat, le toucher et le goût.

Le corps des criquets et des sauterelles est cylindrique ou comprimé latéralement, alors que les grillons ont un corps trapu, aplati dorsoventralement. Les criquets et les sauterelles se cachent généralement dans la végétation, les grillons préfèrent fuir le soleil et se cacher au sol, dans un terrier ou parmi la litière.

Les trois familles n’ont pas le même régime alimentaire. Les criquets sont herbivores, et vont donc manger des végétaux et principalement de l’herbe. Ils peuvent d’ailleurs faire des ravages dans les cultures, surtout lorsqu’ils sont grégaires, c’est-à-dire qu’ils forment des groupes. Les grillons sont omnivores ou détritivores, ils se nourrissent de ce qu’ils trouvent au sol. C’est d’ailleurs pourquoi il est facile d’en faire l’élevage pour nourrir lézards et arthropodes. Bien qu’il existe quelques espèces de sauterelles herbivores, la plupart sont omnivores ou carnivores. Les omnivores se nourrissent de chenilles, de pucerons et de plantes, alors que les carnivores mangent d’autres insectes, certaines mangent même des criquets et des grillons.

Finalement, les trois familles utilisent des sons pour attirer les membres de l’autre sexe pendant la reproduction et pour marquer leur territoire. Les sauterelles et les grillons créent des sons en frottant les deux ailes antérieures ensemble. Les criquets vont plutôt utiliser les tibias de leurs pattes arrière qu’ils vont frotter sur leurs ailes. La plupart des espèces de grillons et de sauterelles sont nocturnes, quoiqu’on puisse en apercevoir le jour. Les criquets sont plutôt diurnes, bien qu’on puisse en entendre la nuit. Chaque espèce possède un registre de sons différents qui varie en fonction des saisons et de la température.

Donc, qu’il s’agisse de la sauterelle, du grillon ou du criquet, les trois composent cet orchestre qui enchante nos sorties d’été, que nous soyons en promenade dans un champ ou à se reposer sur le bord d’un feu.

 

 Criquet

 

 Sauterelle

 
Auteure : Stéphanie Bentz

Source : Bourassa, Jean-Pierre. Le monde fascinant des insectes. Éditions MultiMondes. 2011.

Photos : Stéphanie Bentz