Le blogue du Bioparc

Retourner au blogue

Qui est arachnophobe?

L’arachnophobie est une peur incontrôlable des araignées. Plusieurs personnes ressentent cette peur lorsqu’elles voient des tarentules. Mais la tarentule n’est pas vraiment l’araignée que l’on croit être. Ce que la plupart des gens appellent « tarentule » est en fait une mygale.

Les mygales sont des araignées faisant partie du sous-ordre des Mygalomorphes, un des trois sous-ordres d’araignée. Elles sont plus massives que les deux autres sous-ordres et ont des crochets qui ne se croisent pas. Les mygales utilisent leur venin pour paralyser leur proie et par la suite vont l’ingérer sous forme liquide. Le venin des mygales est puissant et entraine une paralysie chez les proies et une mort rapide. Par contre, très peu des mygales recensées sont dangereuses pour l’Homme. Quelques espèces ont un venin contenant des neurotoxines pouvant causer des réactions au niveau de la morsure. Certaines espèces peuvent provoquer des problèmes plus importants, voir même un coma. Et une seule espèce peut causer la mort, l’Atrax robustus, mais un anti-venin est disponible. En plus du venin, la morsure peut être très douloureuse, à cause de la longueur des chélicères, aussi appelés crocs. Les mygales se retrouvent principalement dans les régions tropicales et subtropicales, surtout dans les forêts profondes et humides. Elles sont aussi gardées par plusieurs personnes comme animal de compagnie.

Mais pourquoi si elles ne sont pas des tarentules, les appelle-t-on ainsi ? La réponse se trouve dans le nom anglais des mygales, tarantula. La plupart des francophones utilisent donc un anglicisme pour désigner cette araignée.

La vraie tarentule est une araignée loup, du sous-ordre Aranéomorphes, présente en Europe. Elle est aussi appelée Lycose de Tarente et on la retrouve autour de la Méditerranée, en Espagne, au Portugal, en Italie et dans les autres pays côtiers, sauf pour la France. Elle creuse un terrier duquel elle sort la nuit pour chasser. Elle peut mesurer jusqu’à trois centimètres alors que la plus grosse mygale peut mesurer jusqu’à trente centimètres de diamètre.

Le nom de tarentule lui vient de la ville de Tarente en Italie et on l’associait au tarentisme, une maladie que l’on croyait causer par la morsure de l’araignée et qui se soignait avec une danse nommée la tarentelle. Il a été prouvé que le venin de la tarentule est inoffensif pour l’Homme et qu’il tue seulement les insectes qui lui servent de nourriture.

Donc qu’elles soient grosses et poilues ou plus petites, les araignées fascinent et effraient. Mais, cette peur nous vient peut-être d’un manque de connaissance sur ces arthropodes qui nous rendent de grands services en mangeant de grandes quantités d’insectes nuisibles.



Auteure : Stéphanie Bentz, biologiste responsable de l’éducation
Photo : Stéphanie Bentz