Le blogue du Bioparc

Retourner au blogue

Renne ou caribou, qui aide vraiment le Père Noël?

Noël est bientôt à nos portes et le Père Noël va avoir besoin de ses fidèles rennes pour distribuer les cadeaux aux enfants du monde entier. Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Tonnerre et Éclair sont communément appelés des rennes mais on pourrait tout aussi bien les appeler des caribous. En fait, il s’agit de la même espèce, Rangifer tarandus.
Cette espèce vit dans les régions arctiques et subarctiques et c’est l’emplacement des populations qui détermine le nom qu’on lui donne. Le terme renne est utilisé pour les sous-espèces de l’Eurasie alors que caribou désigne les sous-espèces d’Amérique. Chaque sous-espèce est différente, en couleur et en grosseur. Mais plusieurs points restent communs, comme le changement de couleur au fil des saisons, leurs adaptations au froid et à la neige et la particularité que mâles et femelles portent des bois. La fourrure des caribous est brun-grisâtre durant l’été et devient blanche durant l’hiver. C’est une façon pour eux de se camoufler dans divers paysages nordiques. De plus, leurs poils sont creux et remplis d’air, ce qui leur procure un excellent isolant pour les grands froids. Leurs sabots sont aussi adaptés à la toundra. En été, les coussinets plantaires sont spongieux et leur donnent une meilleure traction sur le sol mou et humide. En hiver, les coussinets durcissent et rapetissent, exposant le contour du sabot qui est plus efficace sur la neige et la glace. De plus, ils utilisent les sabots pour creuser la neige afin d’atteindre le lichen, leur principale source de nourriture.
Le caribou est une espèce chassée depuis le mésolithique, soit entre 10 000 et 5 000 ans av. JC. Il est aussi domestiqué du côté Eurasien par des peuples vivant dans l’arctique, pour sa viande, sa peau et ses bois, mais aussi pour son lait et le transport. C’est peut-être de là qu’est venue l’idée des rennes tirant le traineau du Père Noël. En fait, l’apparition de cette tradition vient de poèmes anonymes publiés au début des années 1800, parlant de St-Nicolas en traineau tiré par des rennes.
Le Père Noël est peut être déjà venu en Gaspésie pour recruter des caribous, puisqu’on retrouve une population dans les montagnes gaspésiennes. C’est une toute petite population résidente, qui n’effectue pas de migration et qui est en situation précaire. Pour plus d’information sur cette population, vous pouvez consulter l’article « Journée mondiale des animaux : parlons caribou! » publié sur notre blogue le 1er octobre 2012.
Auteure : Stéphanie Bentz
Crédit photo : Bioparc de la Gaspésie