Le blogue du Bioparc

Retourner au blogue

Aux petits oiseaux

La saison estivale est une excellente période pour observer certains oiseaux qui ne résident pas annuellement en Gaspésie. Puisque certains oiseaux sont faciles à observer, nous avons parfois tendance à cesser de les admirer. Mais, les oiseaux ont tout pour nous étonner et mériter notre attention! Voici quelques exemples d’oiseaux qui réalisent des exploits, à leur façon…

  • Le gros-bec errant (Coccothraustes vespertinus) peut avaler jusqu’à 96 graines de tournesol en cinq minutes.

 

  • Le geai bleu (Cyanocitta cristata) met parfois des fourmis sous ses ailes! Ce phénomène, appelé « formicage» pourrait servir à diminuer l’irritation provoquée par la croissance de nouvelles plumes pendant la période de mue. Le geai bleu pourrait également appliquer des excréments, des fruits, du tabac, de la moutarde et du vinaigre pour obtenir le même effet.

 

  • Le colibri à gorge rubis (Archilochus colubris) bat des ailes à une vitesse allant de 55 à 75 battements par seconde.

 

  • La mésange à tête noire (Poecile atricapilla) peut se souvenir pendant au moins 28 jours, de l’endroit où il a caché de la nourriture.

 

  • Le pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) est l’oiseau qui construit le plus gros nid en Amérique du Nord. Le nid record qui a été retrouvé mesurait trois mètres de diamètre ainsi que six mètres de hauteur.

 

  • La langue du pic mineur (Picoides pubescens) est ornée de longs poils et sa salive est visqueuse et gluante, ce qui l’aide à attraper ses proies, des insectes.

 

  • Pour combler ses besoins alimentaires, le harfang des neiges (Bubo scandiacus) doit capturer entre 7 et 12 souris par jour, qu’il chasse de nuit ou de jour.

 

  • Pour emmagasiner de la nourriture, l’œsophage du merle d’Amérique (Turdus migratorius) s’élargit. Cette adaptation est particulièrement utile pour avoir des réserves d’énergie pour la nuit, ce qui lui permet de survivre aux baisses de température.

 

Et vous, quels oiseaux vous fascinent?

Auteure : Cindy Gagné
Source : Faune et flore du pays : www.hww.ca/fr/
Photo : Bioparc de la Gaspésie