Le blogue du Bioparc

Retourner au blogue

Chouette! Un hibou!

« La chouette est la femelle du hibou. » Cette croyance populaire est erronée. En fait, la chouette et le hibou sont deux espèces distinctes de la famille des Strigidés.
Les deux se ressemblent en plusieurs points. Ce sont des oiseaux nocturnes chassant principalement la nuit, mais parfois le jour, dépendant des espèces. Ils possèdent des plumes spéciales, totalement silencieuses, leur permettant une approche efficace lors de la chasse. Les petits mammifères sont leurs principales proies, ils peuvent compléter avec des oiseaux et des amphibiens. Leur bec est pointu et leurs serres puissantes. Fait intéressant, tout ce qui est indigeste pour ces oiseaux : les plumes, les os et les poils, est rejeté sous forme de boulette de régurgitation. D’ailleurs c’est un excellent signe de la présence de ces oiseaux.
Les sens les plus utilisés lors de la chasse sont la vue et l’ouïe. Ils ont de gros yeux qui sont fixes, mais ils peuvent tout de même regarder tout autour en tournant leur cou, et ce jusqu’à 270°. Pour ce qui est de l’ouïe, les chouettes et les hiboux ont des oreilles sans pavillons sous leur plumage et la plupart d’entre eux ont des disques faciaux pour amplifier les sons. Par contre, les aigrettes que l’on peut voir sur la tête des hiboux n’ont rien à voir avec les oreilles. En fait, ces aigrettes sont la seule façon de différencier chouette et hibou. Tous les hiboux en ont et aucune chouette n’en a.
En suivant cette logique, on comprend que le grand duc d’Amérique, comme ceux présents au Bioparc, est un hibou. Qu’en est-il du harfang des neiges? C’est une attrape! Le harfang est un hibou, ses aigrettes sont tout simplement cachées sous son plumage, quoique plus visibles chez les femelles et les juvéniles.
Chouette rayée

 

Grand duc d’Amérique

 

Harfang des neiges
Auteure : Stéphanie Bentz, biologiste responsable de l’interprétation au Bioparc de la Gaspésie
Photos : Stéphanie Bentz
Source : UQROP